BackBackMenuClosePlusPlusSearchUluleUluleUluleChatFacebookInstagramLinkedInTwitterYouTubefacebooktwitter

LES GENS QUI DOUTENT

Une librairie café boutique insolite au cœur de Limoges

Sobre el proyecto

Pour un résumé synthétique et bien moins bavard que ce qui suit, vous pouvez cliquer sur la vidéo ci-avant.

Néanmoins, l'auteur de ces « quelques » lignes s'étant proprement agité les synapses pour mieux vous convaincre, vous pouvez aussi prendre le temps de lire sa prose jusqu'au bout, histoire de savoir de quoi il retourne.

IMAGINEZ… Imaginez un havre de paix, au milieu de l’odeur du thé ou du café, et celle très caratéristique des livres, sélectionnés juste pour vous ou alors… ou alors peut-être par vous. Ces livres que vous avez un jour vous aussi, eu envie de partager. Comme celui qui aura bercé votre enfance, celui qui vous aura donné le La, ou encore celui qui vous aura peut-être sauvé la vie, ou bien celui qui vous aura appris à aimer, à penser, à croire, à dire, à partir, à vivre, à lire... Une empreinte de vous, dans un lieu résolument tourné vers les autres. Ce lieu, déjà un peu le vôtre, il se veut avant tout intimiste, un endroit pour douter ensemble et se forger des (presque) certitudes. La certitude d’un monde meilleur, la certitude de mille réponses à mille questions. Des réponses à chercher dans les images et les mots de celles et ceux que le doute anime.

Les gens qui doutent c’est un projet un peu fou, loin des canons du marketing. Un lieu rare pour des moments volés à l’existence. D’ailleurs, cet endroit, ne l’avons-nous pas nous-même volé, au détour de nos pérégrinations littéraires ? Aujourd’hui il s’incarne dans la poussière des travaux qui ont fait revivre deux espaces abandonnés, à deux ou trois pas des Halles centrales, niché au cœur de la ville, dans le sacro-saint quartier des libraires.

Mais pour qu’il prenne définitivement son envol, pour qu'il devienne rapidement ce lieu de découvertes et d'échanges que nous vous promettons, cet endroit à nul autre comparable, a d’abord besoin de votre enthousiasme. Rassurez-vous, pas de l’aumône, mais juste de l’envie d’en être, de faire partie du projet, de rejoindre la troupe des gens qui doutent, tous ceux « qui trop écoutent leur cœur se balancer ».

Alors, un beau soir, « foin des bocks et de la limonade, des cafés tapageurs aux lustres éclatants », on s'est dit sans toutefois se prendre au sérieux : chiche ! Chiche que nous aussi, on saura réunir mille et un « douteurs », trépignant d'envie de découvrir d'autres propositions, d'autres mots, d'autres histoires, d'autres moments, d'autres vies, d'autres gens, autrement. 

Alors oui, chiche. Chiche que vous nous suivrez dans cette aventure participative.

 

MAIS FINALEMENT, C'EST QUOI LES GENS QUI DOUTENT ?

Les gens qui doutent, c’est une librairie, un café et aussi un cabinet de curiosités.

Une librairie avec des livres dedans, classiques ou pas, attendus ou moins, engagés souvent, choisis toujours, suffisants jamais.

Un café avec des tasses et des mugs, des théières et des verres à faire tinter « after work ».

Un cabinet, un bazar, un bataclan, une galerie, selon les thèmes et les envies avec des images et des objets insolites, et surtout de jolies variations sur le thème du papier.

Les gens qui doutent, c’est beaucoup de son créateur.

Mais c’est peut-être aussi un peu de vous. Alors disons pour tomber d'accord que c’est finalement un peu de nous, chaque matin qui se lève à chercher le nord ou chaque nuit passée à refaire le monde, entre gens qui rient, entre gens qui pleurent, entre gens qui doutent.

Les gens qui doutent, avant tout, c’est surtout une chanson.

Et quelle chanson !Une chanson d’hier qui ressemble tellement à aujourd’hui. Une chanson comme on n’en fait pas très souvent, signée Anne Sylvestre, et qui vous en dira tellement plus qu'on ne saurait le faire, quand bien même on posséderait quelque part, enfermés dans un coffre, les plus beaux mots de la terre.

 

MAIS POURQUOI UNE AUTRE LIBRAIRIE ?

Parce que les chiffres le démontrent, plus de librairies, c’est toujours plus de lecteurs

Parce qu’une librairie, aussi belle et grande soit-elle, ne peut raisonnablement pas présenter plus de livres qu’il en tient sur ses étagères, lesquelles croulent déjà sous des trésors engloutis par le flux incessant de la nouveauté.

Parce qu’une librairie, c’est aussi les choix d’un ou plusieurs libraires, des choix arbitraires et qui sont forcément différents du libraire d’en face, ou de celui d’à côté.

Parce qu’une librairie c’est avant tout un lieu de vie, un lieu où on aime flâner et où on aimerait aussi parfois pouvoir se poser pour prendre une respiration, une inspiration.

Parce qu’une librairie ça peut ne pas se contenter d’une offre verticale, du libraire vers le lecteur et que les goûts comme les couleurs, ça se partage, ça s’échange, ça se communique. Et qu’un libraire, même insomniaque, ça ne peut pas tout lire.

Parce qu’il y a tellement de livres qu’on ne voit jamais passer, cannibalisés par les « best-sellers ». Et puis tant d’autres qu’on a presque oublié et qu’on s’était pourtant promis de lire un jour, d'autres qu'on nous a conseillé et dont on a perdu le titre entre les pages d'un carnet.

Parce qu’une librairie finalement, c’est comme une galerie ou un musée, avec son fonds qu’on aime revisiter et ses expositions temporaires, thématiques, inattendues.

Parce qu’une librairie c’est une sorte de constellation qui rayonnerait sur toute la culture et qu’à ce titre elle doit savoir croiser les gens, croiser les vies, croiser les genres.

Parce que s’il y a un endroit où il est permis de douter de tout et de goûter à tout, c’est bien la librairie, et que dans cette librairie-là on a fait le pari fou de douter avec vous…

 

POURQUOI À CET ENDROIT ?

Parce que c’est le quartier des libraires, non ? En face, une librairie emblématique, plus bas une librairie qui a repris son indépendance et qui cherche un nouveau souffle, un peu à gauche en traversant la cour du temple, joyau architectural du centre-ville, un spécialiste BD, poussez jusqu’au tribunal et vous accostez sur l’île aux enfants, passez par la rue de la boucherie et vous y dénicherez d'antiques joyaux, redescendez la rue Haute-Vienne et vous êtes dans le temple de la langue occitane. Pourtant… Pourtant aucun d’entre eux, aucun d’entre nous, ne propose une offre exhaustive. On dit communément que plus on est de fous plus on rit. Gageons que plus on est de libraires et plus on lit.

 

ET... POURQUOI TOUT COURT ?

Parce qu’un jour arrive, et mieux vaut tard que jamais, où il faut bien se décider à essayer d'être utile.

Para qué es la financiación

   

À la grande et légitime question « mais à quoi va donc servir ce financement » la réponse sonne finalement comme une évidence. Bien plus que d'un prêt ou d'un simple don pour financer livre, thé, café, ou encore les coussins douillets sur lesquels on espère que vous aurez bientôt plaisir à vous lover, Les Gens Qui Doutent ont surtout besoin de l'adhésion de leurs premiers et — on y croit dur comme livre— fidèles clients.

Comptablement, on appelle ça... la trésorerie. Un joli mot finalement, car il illustre on ne peut mieux l'idée que le trésor, c'est vous, curieux, amis, lecteurs, douteurs.

On se dit alors qu'avec 5 000 petits cailloux brillants et européens, on verrait demain l'aube se lever avec optimisme.

Pour sûr avec 10 000 petits cailloux brillants et européens, on pourrait même envisager d'installer ce fameux poêle, la « touch of style », pour les longues et froides soirées d'hiver.

Avec quelques brillants de plus on attendrait sereinement le printemps et vous seriez déjà un peu chez vous chez nous, et nous un peu chez vous chez nous. Bref on serait chez nous quoi. Enfin chez vous quoi !

C'est pourquoi nous vous avons conconcté un programme vraiment sur mesure dont nous espérons qu'il vous donnera comme une irrépressible envie d'investir quelques menus deniers dans ce projet un peu (carrément !) fou. On s'est même dit, peut-être un peu naïvement, que si on était vraiment tellement nombreux à douter, on pourrait alors tout aussi bien partager en 10, 100, 1 000... la folie qui nous a animé tout au long de ce projet semé d'embûches (promis, on vous racontera).

Alors, bien plus qu'un simple don, on a construit cette offre comme une forme d'adhésion au large éventail de nos propositions, juste pour voir si vous y trouvez votre compte, histoire de démarrer comme on dit, « sur les chapeaux de roues », après une longue, trop longue gestation.

Bref, l'idée un peu dingue, c'est de vous vendre ici le concept en amont, pour mieux vous entendre après, trépigner d'impatience à l'idée de récolter ce que vous aurez semé au vent de nos doutes. Des doutes, de jolis doutes, qui grâce à vous, deviendront de belles certitudes.

En un mot comme en mille (mais on est bavard ou on ne l'est pas), nous attendons votre souscription et nous prenons délibérément le risque d'avoir trop de fans avant même l'ouverture officielle. Et ça, ça s'appelle... ne douter de rien.

Sobre el creador de proyecto

Pas encore de site Internet.

Il faut commencer par... le commencement ! Et puis une librairie c'est avant tout un lieu avec des gens dedans. Mais si le cœur vous en dit, vous pourrez suivre nos premiers pas sur les réseaux sociaux ici !

FAQ

Si tienes otras preguntas, te aconsejamos contactar con el creador del proyecto

Haz tu pregunta Denuncia este proyecto