Béatrice de Françoise et Béatrice

Spectacle du Théâtre de l'Acacia (création novembre 2012)

Acerca de

 

Françoise et Béatrice ou comment l'homoparentalité fait l'effet d'une bombe dans nos si petits mondes...

Françoise et Béatrice, on ne les voit jamais mais tout le monde en parle. Elles vont avoir un enfant, ensemble, et c'est toute notre société qui est invitée à fêter cette naissance annoncée...et à réagir à la nouvelle ! Les proches et les moins proches convergent peu à peu vers la maison du bonheur. Chacun est bousculé dans sa propre vie, ses certitudes. Les familles et les couples, les célibataires, les amants, tous vont dessiner en chemin des parcours entrelacés de conflits et de drôlerie, de pleurs et de rires.

Une comédie sociologique ! 

Parler de l’homoparentalité aujourd’hui sur scène est comme une nécessité de salut public. Comment notre société accueille cette nouveauté, cette liberté de pouvoir vivre sa sexualité et sa… parentalité ? Vivre certes, sous le regard, et parfois le jugement, d’une société qui a du mal à encaisser certains bouleversements ; représenter la différence en restant dans le lien social, voilà la question !

Aider ce projet c'est participer à l'avancée des idées, des mentalités, et avec humour !!

Cette pièce est construite comme une grande maison pleine de fenêtres, de petites ouvertures par lesquelles on entre dans « le système » Françoise et Béatrice, les amis, la famille, les connaissances, tout un réseau périphérique et en même temps partie prenante de leur histoire. La future maternité du couple Françoise et Béatrice déclenche toutes sortes d’émotions, de la bêtise, de l’amour, de la violence… pour certains c’est le drame, pour d’autres un sujet de plaisanterie ou d’admiration… personne n’y reste indifférent !

Et nous, public, nous sommes spectateurs des spectateurs de Françoise et Béatrice (qui n’apparaissent jamais dans la pièce, gardant ainsi tout leur mystère…) et nous sommes aussi appelés à réagir, sollicités et poussés dans nos retranchements.

Un tel texte fait bouger les mentalités, les idées, les perceptions. Il fallait bien une écriture de la trempe de celle de Delphine Bretesché, drôle, pétillante et sans concessions, pour servir un tel propos !

Para qué es la financiación

Le financement que nous recherchons est essentiel pour la production du spectacle.

D'une part, il permettra de fabriquer le décor (des plateaux roulants sur lesquels le petit univers de chaque duo ou quattuor se déplacera : le couple très sexy dans sa voiture rouge, les amoureuses, les amis homos en vélo, la famille recomposée avec les deux enfants, la femme et son mari handicapé, etc.). Cinq ou six plateaux sont nécessaires, avec quelques accessoires (baignoire, vélos, volant de voiture, etc.). Une partie du matériel sera récupéré, ce qui permet de réduire au maximum les dépenses...mais bon...

D'autre part, il sera employé au travail vidéo. Pour un des personnages (le frère de Françoise) notre vidéaste, Sonia Cantalapiedra, réalisera une captation qui sera projettée sur scène. Là encore il y a du matériel technique à prévoir, et aussi les frais de réalisation.

Ce n'est donc pas du luxe; on a besoin de vous !

 

Ce projet est soutenu par Têtue :

Sobre el creador de proyecto

Delphine BRETESCHE : l’auteure

Auteure-plasticienne, elle vit actuellement à Nantes où se trouve son atelier.
Béatrice de Françoise et Béatrice a été sélectionné par le collectif A Mots Découverts en 2010.

Morceaux choisis sera monté à Nantes par la compagnie La Fidèle Idée en 2012. Georges, son troisième texte, a été joué au Lieu Unique, scène nationale de Nantes, en 2010.

En résidence au Théâtre du Peuple de Bussang pendant l'été 2011 et à La Marelle-Villa des Auteurs à Marseille en 2012. 3ème Acte et deux livres d'artistes sont publiés aux Editions Joca Seria.

www.delphinebretesche.fr

 

Carole DROUELLE : la metteure en scène

Metteure en scène, directrice artistique du Théâtre de l'Acacia et membre du collectif A Mots Découverts. Ses choix s'orientent vers l'écriture contemporaine et la collaboration avec les auteurs vivants (Camille Laurens, Soazig Aaron, Garance Hayat,...). Elle travaille sur le lien du corps et du texte, et sur la transcription de l’émotion par le geste. Au fil de ses spectacles, elle explore l'intime et l'épique, et crée sur le plateau des formes privilégiant le travail de l'espace et du mouvement comme vecteurs de l'émotion.

Ses principales mises en scène :

L’Hymne de G. Schwajda, 2000-2003 (coproduction de Noisy-le-Sec et du Conseil Général de Seine Saint-Denis, Festival officiel Avignon 2000, CDN de Saint-Etienne, Scènes nationales de Châlon, Alençon-Flers…)

Didascalies d’Isaraël Horovitz, 2002 (Théâtres de Montereau, Noisy-le-Sec, Fresnes,…)

Le NON de Klara de Soazig Aaron, 2003-2005 (Coproduction Grange Dîmière de Fresnes et Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi ; diffusion : ICF de Casablanca, Choisy-le-Roi, Vitry-sur-S., Centre Rachi, ,…)

L’Amour, théâtre d’après Camille Laurens, 2007 (Coproduction de la Grange Dîmière de Fresnes, diffusion : ICF de Casablanca, théâtres du Perreux, Chambéry…)

Jeune public : La Jeune fille aux mains d’argent d’après Grimm, 2007 (la Nef de Pantin, Festival de Vevey- Suisse, Choisy-le-Roi, villes d’Ile-de-France…) ; La Tambouille des sons d’Alain Karpati, 2010 (Théâtre de l’Essaïon nombreux lieux en Ile-de-France).

 

Les comédiens

Michel COCHET 

Comédien, metteur en scène et dramaturge, s’oriente très vite vers la création et l’accompagnement des auteurs vivants. Comédien, il travaille avec plusieurs compagnies dont le Théâtre de l'Acacia (L'Amour Théâtre, 2007); metteur en scène, il crée Les Mains Bleues et Le Déclic du Destin de Larry Tremblay (Théâtre de l’Atalante-Paris), La Confession d’Abraham de Mohamed Kacimi, Trois balles de Match de Thierry Georges-Louis (Théâtre du Rond-Point-Paris, Centre des bords de Marne-Le Perreux), L’Anniversaire de Bruno Allain (L’Etoile du nord-Paris), Il était une fois mais pas deux - cabaret Brigitte Fontaine et Le Tireur occidental de William Pellier. Il anime par ailleurs le collectif A Mots Découverts, collectif artistique et laboratoire vivant de l’écriture dramatique contemporaine.  

 

 

Valérie COUE-SIBIRIL

Née en 1965, se frotte à des rôles allant de Calamity Jane à la vierge Marie, en passant par Hermione, Jocaste, « la mer », … rencontre des auteurs tels Crébillon fils, Oscar Panizza, Shakespeare, Gisèle Halimy, Racine, Nathalie Decrette, S. Puertolas, Sophocle, Eluard,… des metteurs en scène : Nathalie Decrette, Farid Paya, Bruno Ouzeau, Céline Bothorel, Anna Andreotti… Elle a aussi co-réalisé des Lectures gustatives au Théâtre du Lierre et défend la poésie au théâtre avec son propre spectacle : Eclipses de femme. Elle a aussi joué dans L’Amour, théâtre de Camille Laurens, mis en scène par Carole Drouelle en 2007.

 

Philippe SUBERBIE

Comédien, pédagogue et metteur en scène. Il a été formé à l’Institut International de l’Acteur (Lectoure), au Gitis de Moscou et auprès de nombreux metteurs en scène (Stuart Seide, Georges Bigot, Patrick Haggiag…). Depuis 1991, il a joué dans de nombreux spectacles, collaborant avec JL Hourdin (Tamerlan, 1991), Anton Kouznetzov (Berendeï, 1998 ; Babel,1999 ; Le Russe sans douleur, 2007 ;etc.), Carole Drouelle (Le Non de Klara, 2003-2005), Patrick Haggiag (La Trilogie de la villégiature, 2008), Catherine Schaub (L’Illusion comique, 2001-04), Jean Liermier (Les Caprices de Marianne, 2008),… Il a été artiste associé au théâtre de Chelles entre 2000 et 2008, où il a donné de nombreux stages et réalisé des projets pour amateurs et professionnels.

 


Johanne THIBAUT

Comédienne formée au Conservatoire d’art Dramatique d’Avignon auprès de Didier Bezace, J.L. Hourdin, J.Y.Picq,… et à la danse auprès de H. Maalem, G. Gréau... Elle fait partie du collectif A Mots Découverts. Depuis 2000, elle a joué dans les spectacles de Catherine Schaub (Je veux voir Mioussoov, 2009), Patrick Vershueren (Hotel du Progrès, 2008 ; Dona Juana, 2007 ; Some explicit polaroïds, 2003…), Jacques David (Quand nous nous réveillerons d’entre les morts, 2007), Dominique Boivin (A quoi tu penses ?, 2004)… Par ailleurs elle pratique le Dao Yin depuis de nombreuses années et poursuit son exploration des formes dansées et des performances. Elle écrit également pour le théâtre (dernier texte : Souffle, 2011).

 

 

Faustine TOURNAN

Issue de l"école du Théâtre National de Chaillot, cette jeune comédienne a déjà participé à de nombreuses productions. Au théâtre, elle a joué dans les spectacles de Jérémie Fabre (L’ OPERA DE QUAT SOUS; LE SUICIDÉ ,ON NE BADINE PAS…), Jacques Livchine (LES CHAMBRES D'AMOUR; BRIGADES et KAPOUCHNIK; ONCLE VANIA), Agnès Bourgeois (ESPACE DE DEMOCRATIE)...  Par ailleurs elle pratique la danse, l'acrobatie, et elle est membre du comité AMD. Au cinéma et à la télévision, on l'a vue dans plusieurs réalisations récentes (ROSE ET VAL en 2007).

 

La chargée de production/diffusion : Corinne MERLE

 

Notre page facebook