Agriculture biologique à São Tomé e Principe

Nourrir la terre

Acerca de

Poivre vert et sa liane

A propos de ce projet

São Tomé e Principe est un petit archipel de l’Océan Atlantique, à 300km au large du Gabon.

La moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

Le climat est tropical chaud, idéal pour la production de cacao, de café et épices de qualité.

Je participe activement à la mise en place d'une filière de Poivre Biologique à São Tomé e Principe.

Le projet est structuré autour d'un programme d'appui technique piloté par le PAPAFPA (Programme d'Appui Participatif à l'Agriculture Familliale et à la Pêche Artisanale) sur l'archipel.

L'objectif est de rendre autonome financièrement et techniquement les producteurs adhérents à la coopérative.

 

 

Pourquoi avons-nous besoin de vous ?

Depuis le début du projet en 2010, les producteurs commencent à obtenir de bons résultats via la mise en place d’une agriculture biologique certifiée, la création d’outils de transformation des épices et leur professionnalisation autour de cette nouvelle culture qu'est le poivre.

 

Cependant, en agriculture biologique le sol doit être nourri.

A la suite d'une formation au Gabon, le Président de la coopérative a financé son bac de compost liquide de 1m sur 3m, il est installé chez lui dans sa plantation.

Le principe de ce bac est simple, il est basé sur la fermentation de fumier et plantes insecticides qui permettent de fertiliser et de protéger contre les attaques de nuisibles, les plants de poivriers, et ce, à moindre coût pour le producteur.

 

 

Para qué es la financiación

Il me parait indispensable de généraliser la construction de ces bacs chez les agriculteurs afin de pérenniser le choix de l'agriculture biologique en stabilisant proprement et durablement les rendements. Le compost obtenu sera aussi utilisé pour améliorer la production des cultures vivrières dont ils se nourrissent.
Pour cela, je voudrais collecter de quoi construire une vingtaine de bacs similaires (dans un premier temps, un par communauté).

 

Le composteur construit par le Président de la Cepiba a couté
4 000 000 de dobras ce qui correspond à 160€, il a été réalisé par des ouvriers locaux.

Il faut donc 3200 €  pour les 20 points de compostage. Ces bacs à compost seront installés directement dans les plantations et partagés entre les producteurs.

Le Saviez-Vous ?

Il faut environ 2 litres de compost liquide (dilué à 50%) par pied de Poivrier. Il y a environ 2500 pieds par hectare.

AIDEZ-NOUS A DEMONTRER AUX AGRICULTEURS QUE LEURS RENDEMENTS VONT ETRE AMELIORES SANS INTRANT CHIMIQUE SANS COUT RECURENT.

Sobre el creador de proyecto

Nous travaillons sur São Tomé e Principe depuis 2007, date de mon premier voyage.

Cet archipel est très isolé, il est encore relativement épargné par les intrants chimiques et autres dopants du végétal.

C'est une grande chance que les São-Tomenses doivent préserver afin d'installer une agriculture respectueuse des Hommes et de la Terre.

Pour continuer à se prémunir, il est indispensable de structurer une réponse agronome efficace et durable.

Nous travaillons pour cela avec Agrisud Internationnal qui apporte toute son expérience concernant l'agroécologie.

La mise en ligne sur Ulule de ce projet est une initiative personnelle, votre investissement est destiné à du solide qui va être utilisé durablement dans le temps !

Je reste à votre écoute et je ne manquerai pas de fournir des informations concernant l'avancement du projet, bien au-delà des bacs...

Gilles Talrich